Carrot cake – Ce n’est pas que pour les petits lapins

Le carrot cake n’est pas la recette américaine la plus populaire en France:  » Comment? Un gâteau aux légumes ! Beurk!  » C’est plutôt le genre de réaction qu’il déclenche…

Et pourtant, ceux qui l’ont gouté savent qu’il est parfait: ce mélange d’épices, de noix, le moelleux apporté par les carottes et la fraicheur du glaçage…c’est juste divin. Et je m’engage officiellement en vous promettant qu’on ne sens PAS le goût des carottes! (Votez pour moi!)

Je ne suis pas la seule à l’aimer puisque ma copine Iris me l’avait déjà réclamé lors de mon premier post sur ce blog. J’ai donc décidé de le faire lorsqu’elle m’a invité pour une soirée « cocottes ». Les cocottes ce sont mes copines de la fac. Nous nous sommes rencontrées en L.E.A. (Langues Etrangères Appliquées pour les non-initiés) un cursus charmant où l’on apprend un peu de tout mais on ne se spécialise en rien, pas très utile donc pour trouver un emploi mais bon je m’égare…Nous avons étudié les langues, sommes des jeunes femmes cosmopolites ayant voyagé et donc…même pas peur du Carrot Cake !

BeFunky_PC230555.jpg

Pour commencer ce gâteau, je suis donc allée chez ma marchande de primeurs préférée pour acheter une belle botte de carottes dont elle m’a gentiment coupé les fanes. J’ai donc du lui expliquer mon blog et que ses carottes allaient passer à la postérité. Etant une fan de cuisine américaine comme moi, elle m’a instantanément changé la botte (gardant la ratiboisée pour elle). Ce blog, c’est un travail d’équipe: merci Cathy !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La recette débute en battant les oeufs jusqu’à ce qu’ils soient mousseux, soit à peu près une minute.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis on ajoute les sucres, blanc et roux pour le goût, et on continue à battre durant 3 à 4 minutes jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est ici que ça va être difficile: ajoutez progressivement l’huile. Je sais en France, ça nous semble bizarre, on préfère le beurre mais dans la recette du carrot cake, c’est bien de l’huile qu’il nous faut.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On va par la suite incorporer le mélange de farine, levure et cannelle et battre jusqu’à obtenir une pâte homogène.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est ici qu’on va ajouter les ingrédients qui rendent ce gâteau si particulier: les noix (concassées et légèrement dorées à la poêle). Habituellement je préfère les noix de pécans, typiquement américaines et moins amères, mais je n’en avais pas ce jour là.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un zeste d’orange (vous ai-je déjà parlé de ce fantastique outil: la râpe Microplane? Essayez-la et vous ne regarderez plus jamais le « râpage » comme une corvée!)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et bien entendu je n’ai pas pris en photo les carottes râpées (grrr!) qu’il ne faut surtout pas incorporer au fouet mais en mélangeant délicatement avec une cuillère sous peine d’obtenir une bouillie de carotte et de ruiner votre gâteau (oui c’est du vécu).

Divisez l’appareil dans deux moules identiques. Si vous n’en avez qu’un, vous pourrez couper le gâteau en deux quand il aura refroidi car je vous conseille vivement une petite couche de glaçage entre les deux étages. Dans tous les cas, n’oubliez pas le papier sulfurisé au fond du moule pour pouvoir décoller le gâteau au moment du dressage.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quand les gâteaux auront cuit et refroidi, préparez le glaçage.

Pour le carrot cake, on utilise un glaçage au cream cheese plutôt qu’un glaçage tout au beurre car il apporte une petite touche de fraicheur à ce gâteau assez riche. Les anglais qualifient ce type de saveur de « tangy », un de ces mots que je trouve intraduisible. Mon dictionnaire préféré me dit « acidulé » et c’est vrai qu’on l’utilise aussi pour les agrumes mais il y fait aussi référence à la légère amertume du yaourt…(Geek moment: I love words).

Le cream cheese c’est une sorte de fromage frais typiquement américain mais (la globalisation à ses avantages) on en trouve maintenant facilement dans tout les supermarchés sous la marque Philadelphia. Sinon, désolée de casser le mythe mais le St Môret fait très bien l’affaire.

Il y a quand même du beurre dans ce glaçage et il doit être obligatoirement à température ambiante (donc complètement ramolli) pour ne pas faire de grumeaux avec le cream cheese.

Battez le beurre jusqu’à ce qu’il soit aéré et incorporez le cream cheese progressivement. Battez quelques minutes jusqu’à obtenir une consistance homogène si vous ne voulez pas que la prochaine étape soit un désastre. En effet, c’est à ce moment là qu’on ajoute le sucre glace qui a la désastreuse propriété de faire ressortir l’eau du fromage frais. Donc si vous ne voulez pas vous retrouver avec un glaçage liquide et donc intravaillable pour décorer le gâteau (oui toujours du vécu), le cream cheese doit avoir été « englobé » par les petites molécules de beurre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est le moment tant attendu du dressage: étalez une couche de glaçage entre les deux gâteaux puis décorez le dessus avec une nouvelle couche et des cerneaux de noix (ou des petites carrottes en pâte à sucre si vous êtes kitsh motivés).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour tout vous dire, quand j’ai sorti mes gâteaux du four j’étais déçue car je les trouvais très plats (d’où une démotivation totale et la pénurie de photos à partir de ce moment là) mais au moment de couper une première part je me suis aperçue que mon gâteau avait une bonne hauteur au centre et que c’était largement suffisant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Opinion largement confirmée par mes copines qui l’ont trouvé délicieux et très présentable  et m’ont incité à partager cette recette avec vous.

Alors vous pouvez remercier Iris, Windy et même Vivi (qui n’était pas là mais on s’en fiche) mes cocottes cosmopolites en or à qui ce post est dédié.

Audrey

La sequence « Repeat after me »:
– légume = vegetable (végétebeule)
– botte = bunch (beunch)
– mousseux = frothy (froci)
– huile = oil (oïl)
– noix = walnut (ouolneut)
 

CARROT CAKE – GATEAU AUX CAROTTES

Les ingrédients pour le gâteau:

  • 4 oeufs
  • 150g de sucre roux
  • 150g de sucre blanc
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 240 ml d’huile végétale
  • 260g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 1 cuillère à café de cannelle
  • 100g de noix de pécan (ou noix)
  • le zeste d’une orange
  • 1 botte de carottes râpées

Les ingrédients pour le glaçage:

  • 75g de beurre
  • 300g de cream cheese (Philadelphia ou St Morêt)
  • 300g de sucre glace tamisé

La recette:

  1.  Battre les oeufs jusqu’à ce qu’ils soient mousseux, soit à peu près une minute.
  2. Ajouter les sucres et continuer à battre durant 3 à 4 minutes jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.
  3. Ajouter progressivement l’huile.
  4. Mélanger la farine, la levure, le sel et la cannelle dans un saladier et incorporer au premier mélange jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  5. Ajouter les noix (concassées et légèrement dorées à la poêle), le zeste d’une orange et les carottes râpées puis mélanger délicatement avec une cuillère.
  6. Répartir l’appareil dans deux moules identiques protégés par un disque de papier sulfurisé.
  7. Enfourner à 180° durant +/- 30mn. Vérifier la cuisson avec un couteau planté au centre. Quand les gâteau ont refroidi, préparez le glaçage.
  8. Laisser le beurre ramollir à température ambiante et le-battre le beurre jusqu’à ce qu’il soit aéré.
  9. Incorporer le cream cheese progressivement et battre quelques minutes jusqu’à obtenir une consistance homogène.
  10. Ajouter le sucre glace tamisé et continuer à battre quelques minutes de plus.
  11. Pour le dressage: étaler une couche de glaçage entre les deux gâteaux puis le décorer au dessus avec une nouvelle couche et des cerneaux de noix.

Version imprimable

Publicités

9 réflexions sur “Carrot cake – Ce n’est pas que pour les petits lapins

  1. Je te préviens que SI tu ne m’invites pas à la dégustation de la prochaine recette que tu postes sur ce blog je te renie de ma famille…

  2. Le gâteau aux carottes étant un grand classique nord-américain (donc incluant le Canada et le Québec) c’était un classique à la maison quand j’étais petite… J’adore mais ça fait tellement longtemps que j’en ai mangé! Il contient toujours des noix et non des noix de pécans. Et l’huile est géniale car le gâteau reste moelleux et ne durci pas un fois réfrigéré comme un gâteau au beurre… Un grand classique! Je découvre avec plaisir ton blog ce soir, bravo!

    • Merci Catherine ! Quel honneur de recevoir ce commentaire d’une vraie québécoise! Mon erreur sur les noix de pécans était donc une intuition…Ton blog est canon, je suis fan des photos. T’aurais-je donné envie de manger un gâteau aux carottes avec cette recette de muffins 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s