Barmbrack – Autant en emporte le vent…

Aujourd’hui c’est la St Patrick, le saint patron de l’Irlande. L’histoire veut qu’il ai été kidnappé par des irlandais et réduit à l’esclavage avant d’avoir une révélation spirituelle et de s’enfuir. Pas rancunier, il retourna en Irlande pour convertir la population au Christianisme avant de mourir un 17 mars.

On célèbre aujourd’hui l’Irlande à cette date un peu partout dans le monde, notamment là où il y a une forte population d’expatriés ou descendants des nombreux émigrants (36 millions d’Américains tout de même).

Durant 24 heures, on boit de la bière, on cueille des trèfles, on voit des leprechauns (lutins), on teint des rivières, on parade et de manière générale on voit la vie en vert. On mange aussi irlandais et pas que des pommes de terre.

La recette que j’avais envie de partager avec vous…je ne l’ai jamais gouté! Mais elle m’a fait fantasmer depuis de nombreuses années. J’ai découvert le barmbrack dans les pages de Scarlett. Ce roman est la suite d’Autant en emporte le vent, le célèbre ouvrage de Margaret Mitchell dont je vous conseille la lecture si ce n’est déjà fait. L’héroïne, Scarlett O’Hara, est une jolie peste d’origine irlandaise qui en fait voir de toutes les couleurs à son Rhett Butler sur fond de guerre de sécession (mais oui vous avez vu le film). Dans ce deuxième volet (écrit par un autre auteur, 50ans après) Scarlett décide d’aller vivre en Irlande et, suite à de nombreux rebondissements, devient The O’Hara, le chef de clan (rien que ça). Une des traditions veut que pour la nouvelle année, elle doive prendre 3 bouchées dans un barmbrack avant de le jeter contre mur. Tous les morceaux sont ensuite distribués aux gens du village comme un porte bonheur contre une éventuelle famine. Dans le roman, le barmbrack est decrit comme « a rich fruited cake », un gâteau gorgé de fruits confits…comment voulez-vous que je resiste?!

Barmbrack

J’ai lu ce roman il y a 15 ans et je n’ai jamais oublié ce gâteau. Quelle ne fut pas ma joie de tomber sur la recette dans le Petit Larousse des Desserts il y a quelques mois ! Après d’autres recherches sur internet, j’ai réalisé que ce que j’avais imaginé comme un cake aux fruits confits traditionnel avait plus la consistance d’un pain brioché et contenait des épices. De plus il s’avère que ce gâteau est surtout consommé pour la fête d’Halloween et qu’on y cache des petits objets avant cuisson censés symboliser l’avenir de celui qui les trouve (un petit pois, pas de mariage cette année – un bâton, des disputes – un bout de tissu, malchance ou pauvreté – une pièce, chance ou fortune – un anneau, un mariage dans l’année, ce qui je vous l’accorde fait beaucoup dans un même gâteau).

Après cette longue introduction pleine d’émotion (Autant en emporte le vent a été une des lectures qui a marqué mon adolescence…combien de fois me suis-je imaginée dansant le quadrille en crinoline aux Douzes Chênes…?), je vous livre enfin la recette. Lire la suite

Publicités