Rainbow cake – Un rêve de gamine…

J’ai toujours été fan des arcs-en-ciel. Petite fille, j’adorais les Bisounours, Mon Petit Poney mais surtout Punky Brewster. Quelle gamine des années 80 n’a pas rêvé d’avoir une charrette en guise de lit et des élastiques soleil dans les cheveux ?! C’est grâce à elle que je connais les couleurs de l’arc-en-ciel car elle les répétait à longueur d’épisode si je me souviens bien. (Interro surprise: quelles sont les couleurs de l’arc-en-ciel? Réponse en bas de page… attention il y a un piège dans la recette).

Quand j’ai découvert les rainbow cake, j’ai tout de suite cherché une excuse pour en faire un. Et il est vrai qu’à part Carnaval, un congrès de météorologues ou un meeting de pompom girls, elles ne sont pas nombreuses. Sauf qu’en août, c’était l’anniversaire de mon petit garçon et j’ai sauté sur l’occasion (en plus ce gâteau est totalement dans la tendance des rainbow hair que je me dois d’investiguer en tant que fashion blogueuse).

Chaque année je passe des heures à planifier et réaliser un gâteau autour d’un thème… et chaque année ses copains et lui se gavent de bonbons, ne goûtent même pas mon gâteau et je me promets d’acheter un savane la fois d’après!

Je ne résiste pas à partager avec vous quelques-unes de mes « oeuvres » :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bref, cette année quand il m’a parlé du thème « animaux » j’ai tout de suite pensé à une banquise en glaçage blanc qui révélerait un rainbow cake à l’intérieur, car il est fan des manchots, orques et autres animaux noir et blanc venus du froid.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lire la suite

Publicités

Pouding chômeur – Pile dans la tendance

Cet été, le tea towel n’a pas été très actif. J’ai beaucoup travaillé en juillet et j’ai voyagé en août. Nous sommes partis au Canada en famille et y avons passé un excellent séjour comme à chaque fois…oui, c’est la 4ème fois, nous sommes assez fans!

On y a vu dans le désordre: des cupcakes, des cheesecakes mais peu de pancakes, des caribous et des bélugas en veux-tu en voilà, Elvis à Quebec qui se croyait à Las Vegas, un centre commercial où l’on fait de la patinoire dans une fête foraine, des petits-déjeuners qui s’appellent des déjeuners et des déjeuners qui s’appellent des dîners (et qu’est-ce qu’on fait le soir me direz-vous? Et bien, on soupe!), et des lacs, des lacs, des lacs…

Ce voyage était fantastique, à un détail près. J’ai appris le 1er jour en sortant de l’avion, que l’école pour laquelle je travaillais depuis quatre ans, fermait ses portes du jour au lendemain et que je me retrouvais ainsi au chômage…entre cette nouvelle et le décalage horaire, je n’ai pas vraiment dormi les premiers jours!

Fidèle à mon légendaire sens de l’humour, cela m’a donné l’idée de partager aujourd’hui une recette typiquement québécoise: le pouding chômeur !

Créé lors de la crise de 1929 avec les quelques ingrédients peu coûteux encore accessibles aux familles, ce dessert associe une pâte à gâteau sans oeuf et avec peu de beurre à une sauce à base de cassonade (moins coûteuse que le sucre blanc). Depuis, on y a ajouté du sirop d’érable qui apporte un petit goût typiquement québécois à ce gâteau assez sucré pour affronter les hivers les plus rigoureux !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lire la suite